Rapport moral saison cadets 2009

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rapport moral saison cadets 2009

Message  Jérémie le Lun 19 Oct 2009 - 14:26

Il faut faire court, il faut faire juste, mais ce n’est pas si facile de résumé une saison de vélo. Et si nous commencions par le meilleur : ce prix d’équipe remporté le 1er Juin sur les hauteurs de Montlhéry, l’offensive gagnante. Vous avez certainement bien fait d’y croire ce jour là, les jambes ont suivi. Elles l’auraient surement répété de nombreuses fois. Le tout est de croire en sois.

Passons la PPG, le footing, le VTT qui permettent tout d’abord aux nouveaux de s’intégrer. Clem, Antoine et Alex (pas si novices que çà) arrivent chez les presque grands. Ils sont rejoins par Yann qui troque la terre battue pour le bitume et l’asphalte. Nos athlètes se construisent peu à peu.

Seul de nos représentants sur le plateau des crossmen, JC réalise une saison de haut et de bas. 11ème du challenge régional, il prend une jolie dixième place lors du Championnat régional. Au Creusot, il participe même à la deuxième manche du challenge national de la FFC. Quoi qu’il en soit, le cyclo-cross lui apporte beaucoup, je ne peux que vous encourager à le suivre.
C’est avec des abdos retrouvés et des bras d’aciers que nous abordons notre première sortie vélo. L’hiver est rude, froid (voir même gelé), et montre la volonté de nos garçons. L’allure s’accélèrent et les kilomètres augmentent jusqu’au traditionnel stage de Vendée, qui clôture notre préparation hivernale. L’équipe est prête, en forme et surtout motivée : la saison peut enfin se lancer.
Rungis ouvre le bal avec une 4ème place de JC, un beau nez tout neuf. Derrière, Cyril, Poulet, Alex et Clem montrent qu’il va falloir compter sur eux. La rentrée fait du dégât mais nos coureurs sont à l’offensive, c’est bien.
Départ rapide à Antony et des trous à bouchés, le triste sort de ceux qui ne sont pas à l’avant. A terre, Poulet et JC lâchent du vernis au sol. Ce dernier reviendra seul sur le peloton. Comme quoi, tu es bien capable, le couteau sous la gorge, de mettre le feu.
Passons les cascades d’Eaubonne pour se retrouver à la ZIPEC. Ici c’est chez nous, et le spectacle est lancé par Dorian, porteur d’un beau tempérament. Aucune échappée n’est oubliée des rouges et blancs. Sacha lance à un tour un peloton qui joue encore la gagne. Le travail paye : sur qu’avec un chouya plus de régularité c’est sur la dernière ligne droite que tu aurais mené. Le résultat n’est pas là ce jour là, mais peu importe, le maillot est plus que mouillé.
« Clamart pas si mal » au rendez-vous de Chaintreauville, Guillaume le dit, moi je le pense. A la rue l’année passée, c’est un podium par équipe que nos garçons décrochent sur l’une des plus belles épreuves du circuit.
La semaine suivante, à LEVAL (Nord Pas de Calais), Antoine, Tanguy et Clem accompagnent JC sur la première manche su challenge interrégional des Cadets. Le voyage montre à nos jeunes le travail encore à accomplir pour rivaliser avec le niveau national. Ah Clem ! Sur que si l’on te voyait plus à l’avant qu’à l’arrière, ton dérailleur pas magie coulisserait. Prends en conscience, tu as de quoi faire mal aux jambes à plus d’un. Le tout est de les mettre derrière toi. L’échec permet d’apprendre, alors tente ta chance.
Avril se termine à Savigny sur Orge où l’équipe sang et neige est sauvée par le vainqueur. Mais le prix d’équipe n’est lui, pas encore au rendez-vous.
Sacha et Guillaume n’en démordent pas le 1ER Mai, en terre putéolienne, et ouvrent un printemps heureux. Do, Alex et Cyril mènent l’équipe alto-séquanaise sur piste au Neubourg, se confrontant ainsi aux meilleurs pistards ne notre inter région.
Au Pileu, le 8, JC et Alex s’endorment sur leurs lauriers (pourtant pas encore décrochés). Allez de l’avant messieurs, attendre apporte plus de regrets que de victoires.
C’est presque le cas pour JC à Sannois, dans la bonne on est quand même mieux. Et hop, une nouvelle place de quatre.

Un peu de piste, et un beau résultat pour Cyril, médaillé de bronze de la Course aux Points lors des championnats d’Ile-de-France. Toujours présent sur piste, Alex (cadet1), verra son travail payé l’an prochain. Il est rejoint par Do et Poulet, qui sur l’anneau d’Aulnay, acquièrent les rudiments de la discipline. Tout comme le cyclo-cross, la piste apporte un plus au routier et fait doit faire parti de son apprentissage.
Et nos pistards ne sont pas les moins bons sur les route Yvelinoises, ils sont mêmes les premiers. Clamart laisse partir le bon coup solitaire sans toutefois se résigner. Cyril vient décrocher sa première deuxième place de la saison. Sous le déluge, Poulet est à l’avant. Sacha et Dorian ne lâchent rien pour terminer coûte que coûte. Tanguy n’est pas lui verni par la chance, une autre fois.
Plus au nord, sur les massifs du Vexin, JC n’a pas plus de chance alors que Clem reste victime de son plus gros défaut. Alex découvre quant à lui le challenge interrégional, toujours plein d’enseignements.
Et il s’en sert, de ce qu’il apprend. A l’attaque le 21 mai à Marcoussis, le peloton prend trop vite peur pour le laisser continuer son escapade solitaire. A la cloche, tout est possible car jusqu’ici le boulot est fait. Mais il s’en passe des choses, entre la cloche et la ligne. Poulet, le 3ème homme est le premier clamartois à passer la ligne. Des regrets donc, pour ne pas avoir voulu se battre jusqu’au bout, jusqu’à la ligne. Il va réellement falloir terminer le travail.
Pas à Baillet, où une course rapide sanctionne un sprint massif. Yann y réalise sa meilleure course de la saison en remplissant le premier objectif d’un néophyte, terminer dans le paquet.
La veille, Cyril décroche une nouvelle médaille de bronze en poursuite individuelle. Le soleil guadeloupéen raté de peu, nous allons tout faire pour dans un an monter les marches et profiter du mistral varois. Alex et Do se classent également au palmarès de ce championnat de poursuite avec un premier essai honorable.
L’offensive paye donc le 1er Juin sur le circuit de la Biscorne, bien connu des franciliens. Cyril et Tanguy sont dans la bonne alors qu’a l’arrière JC, Clem, Do et Alex assurent la victoire. Je l’ai toujours dis et même pensé : le prix d’équipe est pour nous plus important que la réussite individuelle. Il valorise les efforts de garçons qui travaillent toute l’année : nous bossons ensemble et nous réussissons ensemble.
Après la récréation de Bagneux, c’est à Ressons sur Matz, en terre Picarde, que notre équipe départementale achève sa campagne 2009. Ce sera de loin d’ailleurs leur meilleure course. Poulet, Tanguy, Alex et Cyril portent à l’avant le bleu et blanc du 92. Si Alex touche de trop près le trottoir, Cyril n’est pas loin de levé les bras, preuve que notre niveau n’est pas si mal.
De nouveau la cour de récré, mais à la ZIPEC, pour notre organisation FSGT. C’est JC qui prend sa chance le premier et lève les bras sur la ligne. Dommage pour Tanguy, qui lui aussi, était de la parti. A nouveau merci messieurs, d’avoir fait de notre organisation, un superbe spectacle, malgré le peu de concurrence. Vous avez enchanté vos dirigeants.
La semaine passe et c’est à l’hosto que je retrouve Tanguy et Poulet, encore marqués de Sartrouville, où Sacha, de nouveau, termine à l’avant.
Dimanche 28 Juin 2009, ils sont 5 qualifiés au départ du championnat d’Ile-de-France. Avec un sixième homme absent, nous sommes l’équipe la plus représentée : un bon point. Poulet et Tanguy se retrouvent vite lâchés sur le compliqué circuit val d’oisien. Alors qu’un audacieux vient décrocher le titre, nos garçons, un peu trop attentistes, font une course honorable. Il leur manque toute même ce petit brin d’audace pour pouvoir prétendre aux fleurs de lys.
L’équipe part en vacances avec une nouvelle deuxième place de Cyril, pour pas grand-chose.

6 septembre, c’est la rentrée, à Rungis évidemment. Des erreurs de Néophyte nous font perdre de sérieux points, et de forte chance de victoire. Cyril, plutôt en forme pour un vacancier, reste trop seul dans l’offensive clamartoise. Pas plus d’attaque à Dourdan, il va falloir tenter des choses si l’on veut décrocher un podium au challenge du CIF.
Ce ne sera pas le cas, la course est cadenacée et le résultat, inévitable, montre nos lacunes à corriger.
La fin de saison arrive bien. Une dernière chance tout de même à Epinay où pourtant le scénario n’était pas inconnu. Ni victoire, ni prix d’équipe, nos ours hibernent, mais pour mieux se réveiller en mars prochain.

Jérémie F.
avatar
Jérémie
Admin

Nombre de messages : 500
Age : 31
Localisation : Issy
Date d'inscription : 18/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum